Après que la CAF ait autorisé sa candidature La Fifa va-t-elle recaler Anouma ?

0
433

Réunie au Caire, les 5 et 6 janvier 2021, et ce, sur convocation de son président, l’Ivoirien Me Michel Kizito Brizoua-Bi, la Commission de Gouvernance de la Confédération africaine de football(CAF) a effectué les contrôles d’éligibilité des candidats pour les postes de président et de membres du Comité exécutif de l’instance dirigeante du ballon rond continental.

Il faut rappeler que cinq candidatures ont été officiellement enregistrées pour le poste de président de la CAF et seize candidatures pour les postes de membre du Comité exécutif à pourvoir.



Au terme de ces travaux, la Commission de Gouvernance de l’institution basée dans la capitale de l’Egypte, le Caire, a autorisé les candidats Augustin Emmanuel Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football(FSF) depuis 2009, par ailleurs membre du Comité exécutif de l’institution du football africain depuis février 2018, et l’Ivoirien Jacques Bernard Daniel Anouma, âgé de 69 ans, cadre financier, ancien membre du Comité exécutif de la Fédération internationale de football association(FIFA),ex-locataire de la maison de verre de Treichville et président d’honneur de la faîtière de la discipline reine, à figurer sur la liste des candidats éligibles à la présidence de la CAF.



Après avoir obtenu l’autorisation de figurer sur la liste des prétendants éligibles à la succession d’Ahmad Ahmad, l’enfant de Memni, très heureux, a publié, le jeudi 7 janvier 2021, ce message sur sa page officielle : ‘’ Heureux et fier de voir ma candidature à la présidence de la Confédération africaine de football(CAF) autorisée par la Commission de Gouvernance. La campagne peut commencer ! ‘’ .

Sélectionné pour vous :  PAROLES D'ANCIEN KANTÉ Seydou Badian (Ancien latéral droit international de l’ASEC Mimosas de 1994 à 2001 formé à l’Académie MimoSifcom)

Deux jours après la publication de Jacques Anouma, qui marquait sa satisfaction de voir sa candidature autorisée par la Commission de Gouvernance de la CAF, le samedi 9 janvier dernier, à la demande du président par intérim de l’organe de gestion du ballon rond continental, Constant Amari, suite à la publication des travaux de la Commission de Gouvernance, le Comité d’urgence a pris une décision. Cette dernière indique que la Commission de Gouvernance de la CAF devra soumettre, à la Commission de contrôle de la FIFA, les candidatures reçues pour le poste de président de la CAF, étant entendu que le président de la CAF a vocation à devenir le vice-président de l’organisation, dont le siège est à Zurich, en Suisse.



Pour rappel, la Commission de Gouvernance de la CAF devra déterminer, avec la Commission de Contrôle de la FIFA, une date d’officialisation dans les plus brefs délais, de la liste définitive de tous les candidats à toutes les élections, à savoir les membres du Comité exécutif, les membres du Conseil de la FIFA et le président de la CAF.

Sélectionné pour vous :  Les élections de la Caf se joueront aussi au sein des gouvernements, selon Antonio Souaré

A l’analyse de ce précède, doit-on craindre que la FIFA recale la candidature de Jacques Anouma ? Les prochains jours nous situeront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici